Le Vieux des routes

NOUVEAUTÉ, avril 2021

Le Vieux des routes

Jean-Richard Bloch

« Le soir même, la France apprenait que la peste avait officiellement éclaté dans la Capitale de l’Ouest »… Jean-Richard Bloch imagina en 1911 une épidémie dévastatrice à Poitiers. L’actualité sanitaire récente offre une inattendue caisse de résonanceaumagnifique récit Le Vieux des routes. À la différence d’Albert Camus dans La Peste, J.-R. Bloch se montre convaincu qu’un tel fléau doit poser les bases d’un monde nouveau…

Préface d’Alberto Manguel ; postface d’Alain Quella-Villéger

Jean-Richard Bloch (1876-1947) est une des grandes figures intellectuelles du XXe s., dont l’œuvre est amplement à redécouvrir. Installé à Poitiers en 1908, sa maison (La Mérigote) est devenue résidence d’écrivains et d’artistes.

Alberto Manguel, grand défenseur du livre, de la lecture et des bibliothèques, a vécu une dizaine d’années près de Poitiers, ville qui est au cœur de son roman Un amant très vétilleux (Actes Sud, 2005).

Alain Quella-Villéger a déjà présenté de J.-R. Bloch Locomotives (Le Festin, 2019), La Place en haut, la gare en bas (Atlantique, 2019) et écrit la biographie de sa fille FranceBloch-Sérazin. Une femme en résistance. 1913-1943 (Des Femmes/A. Fouque, 2019).

112 p., format 12×19,4 cm, illustré; ISBN 979-10-96047-05-5

Prix de vente public 13 €