Göran Schildt

(1917-2009)

Il appartient à la minorité finlandaise de langue suédoise. Après des études d’histoire de l’art à Helsinki, ainsi qu’à Paris en 1934-1935, et son engagement durant la guerre russo-finlandaise (1939-1940) dont il revient blessé, il s’installe à Stockholm, publie un premier roman en 1943 et traduit André Gide auquel il consacre un essai, Suivront ses récits de voyages et bien d’autres livres traduits dans de nombreuses langues, dont une biographie du célèbre designer finlandais Alvar Aalto.

A lire au Carrelet Editions :

Publicités