Avec l’Exilée

Pierre Loti et Carmen Sylva 

En 1887 et 1890, Loti fut invité en Roumanie par la reine Élisabeth. Il la retrouva, exilée à Venise, l’année suivante… En 1887 et 1890, Loti fut invité en Roumanie par la reine Élisabeth.
Il la retrouva, exilée à Venise, l’année suivante.
Une amitié méconnue ici restituée.
Lettres et récits évoquent le château de Sinaia, Bucarest, Venise…

Table des matières :
L’exote et l’exilée. Une amitié littéraire originale, par A. Quella-Villéger ;
Bucarest (1892), par C. Sylva ; Carmen Sylva (1888), par P. Loti ; L’Exilée
(1892-1893), par P. Loti ; Mihu l’enfant (1888) et Mosch et Baba (1889),
nouvelles de C. Sylva ‘‘traduites’’ par P. Loti. Correspondance C. Sylva – P.
Loti (1887-1913).
Préface de Gabriel Badea-Päun
ISBN 979-10-96047-01-7
Format 145×210, 250 p. Cahier photo
Maquette de couverture : La CigaLélée, Nantes
Prix de vente TTC : 18,50 €couvroum

Ce livre vient d’être traduit en roumain (aux éditions Vremea, Bucarest).

 – « Telle une histoire romanesque, les lettres et récits que s’échangèrent Pierre Loti et Élisabeth de Roumanie, femme de lettres, sous le pseudonyme de Carmen Sylva. » (Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes).

– « Loti, c’est important ! Loti qui sait comment la phrase s’installe dans le regard. » (François Bon, site Tiers-Livre, « Revue de presse », 17-18 septembre 2016).